Belfast post Titanic

Après 30 années de guerres civiles, la capitale d’Irlande du nord renoue avec la paix. Des quais de la rivière Lagan, où a vu le jour le Titanic au quartier branché de Queen’s University, elle se découvre aujourd’hui à deux ou en famille.

BELFAST A DEUX

Cocon historique au Merchant Hotel.

Dans un immeuble du XIXe siècle, longtemps siège de l’Ulster Bank, ce luxueux 5* décline l’élégance au passé. Spacieuses et cossues, les 62 chambres et suites sont décorées à la mode victorienne ou Art Déco. Autres atouts, l’afernoon tea sous la verrière de la « Great Room », le bar à cocktails tendu de velours rouge et les soins aux eaux thermales du Spa. A partir de 238 € la chambre double en B&B. 16 Skipper St. themerchanthotel.com

Tour des murals en taxi noir.

Des quartiers de Falls Road, au cœur républicain et catholique, à Shankhill, bastion des loyalistes protestants, on découvre aujourd’hui les innombrables fresques peintes sur les façades de Belfast dans des taxis noirs pilotés par d’ex-prisonniers politiques. Et on égraine les messages de paix du monde entier qui ont fleuri sur le mur de la « peace-line » séparant les quartiers sensibles depuis 1969. 10 £/personne avec Coiste Tours, 10 Beechmount avenue. http://coiste.ie

Cocktail branché au Perch.

C’est en ascenseur qu’on grimpe jusqu’à ce bar secret perché sur le toit d’un immeuble en briques du vieux Belfast. Dans un décor post-industriel de briques, de bois et de vieilles machines en métal, sont programmés des concerts. Vue imprenable sur les toits de Belfast et la rivière Lagan. Un cocktail original : le Salted Espresso caramel-martini, 7 £. The Gate, 42 Franklin st. theperchbelfast.com.

Table étoilée au Ox.

Tout juste classé une étoile au Michelin, ce restaurant posé sur les quais de la rivière Lagan offre un décor épuré: murs blancs, tables en bois, baies vitrées. Le chef Stephen Toman, né à Belfast et formé à l’Arpège à Paris, et le sommelier français Alain Kerloc’h inventent ici une cuisine audacieuse, axée sur les légumes et les fruits de saison. Menu dégustation 5 plats à 45 £, 70 £ avec accords mets/vin. 1 Oxford st. http://oxbelfast.com/

BELFAST EN FAMILLE

Escale cosy au Malone Lodge.

Au cœur de Queen’s Quarter, le quartier vert et résidentiel de l’université, cette vaste bâtisse à la façade de briques rouges percée de bow-windows propose des « family rooms », suites et appartements pour les familles. Volumes généreux, décor cosy aux tons pastels et irish breakfast « maison ». A partir de 145 € la chambre triple (2 adultes, 1 enfant) en B&B. 60 Eglantine Avenue. malonelodgehotelbelfast.com

Du rêve à la tragédie au Titanic Belfast.

Erigé sur les quais qui ont vu naître le paquebot mythique en 1907, ce musée à la futuriste proue de titane permet de réviser l’histoire du Titanic. A travers une exposition interactive et des vidéos, on découvre le Belfast de l’époque et les chantiers navals des constructeurs Harland & Wolff, on fait le voyage en 3e classe, on revit le naufrage, on explore l’épave, retrouvée à 3821 mètres de fond en Atlantique nord. 15 £/adulte, 6,80 £/enfant 5-16 ans. 1 Olympic Way, Queen’s Rd. titanicbelfast.com

Brunch au Harlem Café.

Tenu par la chaleureuse Faye Rogers, passionnée de cuisine et de brocante, l’adresse est réputée pour son Ulster fry, le petit-déjeuner traditionnel irlandais : œufs, saucisse, bacon fumé, tomate grillée, champignons sautés, soda bread à la farine complète, pancakes et black pudding. Service entre vieux tableaux, canapés de velours, statues et chandeliers. 7,25 £/pers. 34 Bedford street. http://harlembelfast.co.uk/

Session irlandaise à la White’s Tavern.

Dans les innombrables pubs de Belfast, la musique se joue à toute heure. Une bonne piste avec des enfants : la White’s Tavern, un des plus vieux bars de Belfast, avec ses voûtes de briques chaulées de blanc et sa cheminée où brûle un feu de tourbe. Les sessions irlandaises s’y enchaînent de midi à 22 h, en semaine comme le week-end et la carte aligne des bières locales (Guiness, Harp, Smitwick’s, Yardsman, McArdles, Hilden…). 2 Winecellar Entry, off Lombard st.

Pour y aller :

Easyjet propose 4 vols hebdomadaires de Paris CDG à Belfast à partir de 93 € AR. easyjet.com

Office du tourisme de l’île d’Irlande. ireland.com

Article publié dans M Styles/Novembre 2015

Catégories

Archives

Pour me contacter

Cet article vous a intéressé ? Vous aimeriez que l'on travaille ensemble ? Contactez-moi par tel au 06 88 64 43 13 ou par mail sur desclos.pascale@gmail.com. Vous pouvez aussi utiliser le formulaire de contact.